RestaurationLes instruments de musique de la famille du violon ont

une durée de vie très longue. S'ils sont bien entretenus,

même des instruments du XVIème siècle peuvent encore

être joués.

 

 

 

 

 

 

Quelques conseils

A part les accidents, les points suivants sont importants :

  • Eviter de conserver votre instrument dans un endroit trop sec.
  • Danger de fentes en dessous de 50% d'humidité relative.
  • Faire spécialement attention en hiver, par temps froid.
  • Les risques de fentes sont encore plus élevés lors d'utilisation de chauffage au sol.
  • Pour les éviter, il existe des petits humidificateurs se plaçant soit à l'intérieur de l'instrument (par ex. Dampit), soit dans le coffre (par ex. Stretto).
  • Le mieux étant l'ennemi du bien, il ne faut pas exagérer mais contrôler le taux d'humidité avec un hygromètre (pour les appareils à aiguilles les régénérer de temps en temps).
  • Des conditions trop humides sont bien entendu préjudiciables, surtout par mauvaise aération.
  • Un autre danger potentiel concerne plutôt les instruments « délaissés » : ce sont les vers à bois.
  • Contrôler régulièrement et jouer l'instrument quelques instants . Le cycle de développement des larves est de 3-4 ans.
  • L'insecte arrivé à maturité s'envole, laissant un trou bien visible. Les trous de ponte, eux, sont imperceptibles.
  • La transpiration : éviter de toucher le vernis, surtout les vernis sensibles de qualité. Essuyer avec un tissu doux.
  • Faire mettre un léger vernis de protection aux endroits fortement sollicités.
  • Ne pas laisser d'instrument dans une voiture parquée au soleil ! Eviter d'ailleurs toute source de chaleur excessive.

 

Exemple de restauration

KlingenthalUn violon 4/4 anonyme. Allemagne-Bohème vers 1800-1825, probablement de Klingenthal.

Sans étiquette.

Restauré en partie dans notre atelier en 2007.

Les travaux suivants ont été effectués :

Ouvrir et refermer le violon; réajustage, collage et doublage d'une fente de barre sur la table;

nouvelle barre d'harmonie; réparation et reconstitution de bords usés sur la table;

reconstitution de pièces manquantes sur la volute; nouvelles chevilles; nouvelle touche;

nouvelle âme et nouveau chevalet.

Klingenthal Klingenthal Klingenthal Klingenthal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Violon de Maurice Mermillot

Violon de Maurice Mermillot

Signé au crayon à l'intérieur : Mermillot-Gand à Paris février 1864

Le problème majeur sur ce violon était les parties manquantes sur la table, autour du F droit.

Celles-ci avaient été mastiquées et toute la poitrine du violon recouverte d'un vernis très foncé et opaque,
sans aucun rapport avec l'original.

La restauration a été faite ici en prélevant quelques minces copeaux de bois à l'intérieur de la table du violon lui-même.
Cette manière de faire permet de rendre la réparation pratiquement invisible.

Le peu de bois manquant à l'intérieur suite à ce prélèvement sera compensé par les doublages de renfort.

Ancien masticage. La table a été endommagée très probablement par un rongeur lors de très mauvaise condition de stockage
(« oublié dans un grenier » ?).

Violon de Maurice Mermillot Mermillot-Grand
Go to top